Peinture sur papier film

Une activité assez facile à mettre en place ( il suffit de tendre un film plastique entre le pied d’une table retournée...).  Et qui permet aux enfants d’exercer leur motricité fine de façon ludique et libre.  Ils apprennent à prendre conscience de leur force musculaire notamment.
                                                                                                            

Motricité fine : la peinture from Actibloom on Vimeo.

Rappelons que la motricité fine permet de rendre les enfants autonomes et leur ouvre de nouveaux champs de compétences et d’exploration. Pour stimuler au maximum cette motricité fine , il faut éveiller tous les gestes que le poignet, la main et les doigts offrent.

Dés 4 mois avec la préhension
C’est durant la première année de sa vie fine qu’un petit enfant peut commencer à développer véritablement sa motricité fine.  A partir de 4 mois, quand le reflexe archaïque du grasping disparait, la motricité peut alors se mettre en place. Le bébé commence à prendre des objets entre son pouce et son index (la pince supérieure).

Des gestes pour préparer au graphisme et à l'écriture
Mais, la motricité fine ne se limite pas à ce geste. Elle fait intervenir bien d’autres choses : la musculation de la main, la mobilité du poignet. Autant de compétences qui aideront l’enfant dans le graphisme et plus tard dans l’apprentissage de l’écriture.
Dans cette activité de peinture où les enfants sont debout face à un film on voit comment ils doivent mobiliser leurs poignets mais aussi tester différents outils (pinceau, pochoir, éponge, doigt…) pour peindre et découvrir et moduler leur force musculaire.


Pour aller plus loin :
La motricité fine en 4 points-clefs
Comment stimuler la motricité fine des tout-petits


 

Article rédigé par : Merci à Catherine Lefevre , psychomotricienne, responsable pédagogique chez Crèche Attitude
Publié le 22 juillet 2020
Mis à jour le 29 août 2020