Comment réagir face à un enfant qui s’étouffe ?

Les étouffements font partie des principales angoisses lorsque l’on est un professionnel de la petite enfance. Que ce soit lors des repas ou lorsqu’ils découvrent leur environnement en mettant des objets à la bouche, le risque d’une fausse route est présent à tout moment.
Les 3 Règles d’or pour secourir un enfant qui s’étouffe
  1. Constater l’obstruction totale des voies aériennes : un enfant qui s’étouffe ne peut émettre aucun son.
  2. Effectuer les manœuvres de désobstruction des voies aériennes en donnant de 1 à 5 tapes dans le dos.
  3. En cas d’inefficacité des tapes dans le dos, effectuer 1 à 5 compressions abdominales.
Comment savoir si un enfant s’étouffe ?
On parle d’étouffement lorsqu’un aliment, un objet ou plus largement lorsqu’un corps étranger vient obstruer totalement les voies aériennes. Cette obstruction totale des voies aériennes entraîne plusieurs signes visibles qu’il est indispensable de constater avant d’effectuer des gestes de secours. Le premier signe et le plus important d’entre tous est de constater l’obstruction totale des voies aériennes en vérifiant que plus aucun son ne sort de la bouche de l’enfant. Le son est produit par l’air. Si l’enfant peut tousser, parler, crier, pleurer… c’est que de l’air circule et que par conséquent il respire.

Ensuite d’autres signes peuvent être visibles lorsqu’un enfant s’étouffe :
  • le fait que le visage devient bleu
  • la bouche peut être ouverte
  • la victime peut porter ses mains à sa gorge.
Les bons gestes face à un enfant qui s’étouffe
1. Constater l’obstruction totale des voies aériennes. Poser des questions simples pour vérifier qu’aucun son ne peut sortir de la bouche de la victime.
2. Lorsque l’obstruction est avérée, il faut effectuer de 1 à 5 tapes dans le dos de la victime.
Pour se faire, la paume de la main du sauveteur vient taper entre les deux omoplates de la victime de manière vigoureuse. 
L’objectif est de créer une toux réflexe qui va pousser le corps étranger en faisant vibrer l’air qui est contenu dans les poumons.
3. Si les tapes dans le dos sont inefficaces, c’est-à-dire que l’enfant ne parvient pas à parler ou à tousser à l’issue des tapes dans le dos, vous devrez mettre en place de 1 à 5 compressions abdominales. Pour ce faire :
  • Positionnez-vous derrière la victime qui s’étouffe.
  • Mettez votre poing à l’horizontal, juste au-dessus du nombril de la victime. La position du poing doit être dans la partie molle du ventre.
  • Englobez ensuite avec votre deuxième main le poing qui se trouve au-dessus du nombril.
  • Faite de 1 à 5 compressions abdominales en remontant vers le haut. La gestuelle doit représenter une virgule. L’objectif est de comprimer l’air qui contenu dans les poumons afin d’expulser le corps étranger.
  • Si les compressions abdominales sont inefficaces, alternez à nouveau les 1 à 5 tapes dans le dos et au besoin les 1 à 5 compressions abdominales jusqu’à ce que le corps étranger soit expulsé et que l’enfant retrouve sa respiration.
  • A l’issue de la désobstruction, contactez le médecin du SAMU pour obtenir un avis médical.
Cette gestuelle ne peut être mise en place que sur des enfants qui ne peuvent pas tenir sur un avant-bras. Si l’enfant peut tenir à califourchon sur un avant-bras, la technique de désobstruction des voies aériennes du nourrisson doit être mise en place.

Que faire si un enfant tousse et semble faire une fausse route
C’est le cas le plus le fréquemment constaté, et qui ne doit pas générer d’inquiétude s’il se produit. La toux est un réflexe naturel qui permet d’expulser un objet de la trachée avant qu’il n’entre dans les poumons. Si un enfant tousse, c’est qu’il respire et s’il respire, il n’y a pas de détresse vitale.
Que faut-il faire ?
La bonne réponse est de ne surtout rien faire et d’encourager l’enfant à tousser. Dans l’inconscient collectif le geste qui est mis en place par le plus grand nombre est de taper dans le dos pour aider la personne à évacuer le corps étranger. C’est une erreur qui peut aggraver l’état de santé de la victime. Taper dans le dos d’une victime qui tousse, risque de faire bouger l’objet et d’entraîner une obstruction totale des voies aériennes.
Cependant si vous constatez qu’au bout de 5 minutes la victime tousse toujours, devient rouge et a du mal à évacuer le corps étranger qui se trouve dans la gorge, un avis médical auprès du SAMU doit être demandé.

Comment prévenir les étouffements ?
Comme nous l’avons vu, le symptôme de l’étouffement le plus clair et le plus fiable est l’absence de son. C’est-à-dire que sans une surveillance accrue au moment des repas et au moment des jeux, un étouffement peut se produire sans que l’on puisse y porter attention. La vigilance est donc de mise dans toutes les périodes ou un enfant risque de mettre des objets dans la bouche.

Par Laurent Causse, formateur secouriste pour les professionnels de la petite enfance et créateur de Family Sauvetage
Publié le 19 décembre 2020
Mis à jour le 18 juin 2021