COVID-19 : nouvelle actualisation des consignes d'accueil

Décidément ce variant Omicron n’est pas facile à gérer, bouscule nombre de protocoles sans cesse réajustés. Pour les pros ce sont les montagnes russes. Dans la foulée de l’Éducation nationale et face aux mécontentements de parents, des assistants maternels et aux difficultés des  crèches, une nouvelle « actualisation des recommandations nationales pour les modes d’accueil »  a été diffusée hier en soir.

Ce nouveau protocole modifie ou précise concerne essentiellement la gestion des cas contact et des cas confirmés et s’applique tant  aux modes d’accueil individuel  que collectif. Mais parfois quelques nuances ont été apportées, notamment pour ce qui concerne les assistantes maternelles exerçant à domicile. En voici les points clefs :

• Dans le cadre d’un cas confirmé au sein de l’unité d’accueil de l’établissement ou de la MAM, du RAM RPE ou du mode d’accueil individuel à domicile (accueil au domicile de l’assistant maternel ou au domicile des parents par une garde d’enfant à domicile), il convient de prévenir, pour leur organisation, les parents des enfants contacts à risque de la situation, s’il ne présente pas de symptômes sans exiger la récupération de l’enfant immédiatement
Les autotests  sont proscrits pour  les enfants de moins de trois ans.
• Dès lors le résultat négatif d’un test antigénique (TAG) ou PCR est le seul justificatif à présenter pour maintenir l’accueil d’un enfant  de moins de 3 ans cas contact dans son mode d’accueil Sans présentation de test négatif, l’enfant ne pourra être accueilli pendant 7 jours.
Pour  enfants plus de 3 ans pour lesquels les autotests restent autorisés logiquement, une attestation parentale justifiant d’un autotest négatif est suffisante pour reprendre l’accueil.
 • Dans tous les lieux d’accueil, (sauf les crèches hospitalières) l’accueil est interrompu quand 3 cas positifs  issus de fratries différentes sont confirmés. Le responsable du lieu d’accueil doit en informer la PMI et l’ARS.
•  Dans le cas où une assistante maternelle cas contact d’un cas confirmé avec un schéma vaccinal complet à son domicile, l’accueil sera suspendu pendant 7 jours ou 5 jours avec un test TAG négatif.

A SAVOIR : certaines mesures financières d’accompagnement de ces consignes n’ont pas à figurer dans ce guide mais sont décidées ou en cours d’examen. Ainsi les assistantes maternelles ont reçu l’assurance  par écrit que celles qui devront suspendre l’accueil conformément au nouveau protocole seront indemnisées  ( à titre dérogatoire) par la CPAM qu’elles exercent à leur domicile ou en MAM et quel que soit leur schéma vaccinal. Et les gestionnaires d’EAJE attendent eux une circulaire Caf qui précisera les documents à fournir pour bénéficier des indemnisations pour fermetures de places.

Consulter  le protolce et le tableau récapitaulatif ci-dessous
 
Article rédigé par : Catherine Lelièvre
Publié le 15 janvier 2022
Mis à jour le 07 mai 2022