Enfants : la HAS va émettre un avis positif pour le test salivaire RT-PCR

Lors d’un point presse le 23 janvier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a indiqué que les tests RT-PCR sur prélèvement salivaire pourraient prochainement être indiqués pour détecter le génome du virus SARS-CoV-2. Jusqu’à aujourd’hui leur utilisation ne concernait que les personnes symptomatiques pour lesquelles un prélèvement nasopharyngé était difficile voire impossible à réaliser.

Les tests salivaires RT-PCR pour tous
La HAS a mené une méta-analyse incluant 64 essais regroupant 18 931 patients, afin d’objectiver les performances des tests RT-PCR sur prélèvement salivaire par rapport à ceux sur prélèvement nasopharyngé. Il apparait que les tests salivaires ne sont que légèrement moins sensibles - 85% contre 92%  - que ceux effectués dans le nez. Compte tenu de leur meilleure acceptabilité, ils ont tout leur intérêt et il parait rassurant de les utiliser aussi sur les patients asymptomatiques. Une bonne chose pour les enfants chez lesquels l’introduction d’un écouvillon nasopharyngé peut être mal vécue. Avant d’émettre un avis positif qui devrait arriver les prochains jours, la HAS tient à définir les indications et les modalités de réalisation précises de ces tests. Elle a par ailleurs rappelé la nécessité des gestes barrières ainsi que l’importance d’une information claire et accessible à tous et expliqué que le test RT-PCR effectué sur prélèvement de salive détectait deux cibles : le SARS-CoV2 et le variant.

Plus besoin de confirmer un test EasyCov positif par un RT-PCR
« La HAS précise que les études ayant montré que les tests positifs à EasyCov - le test EasyCov détecte le virus dans  le salive en 40 mn- ressortaient également positifs par RT-PCR salivaire avec une très bonne correspondance, la réserve sur la spécificité peut être levée et avec elle la nécessité d’une confirmation. » En revanche pas de changement concernant l’indication du test EasyCov : il ne doit être utilisé que chez les personnes symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est difficile voire impossible.  

Pour rappel un test RT-PCR pour Reverse Transcription Polymerase Chain Reaction sert à détecter l'ARN du SRAS-CoV-2 dans les voies respiratoires supérieures. Cette technique amplifie une très petite quantité de matériel génétique du virus, des millions de fois, permettant ainsi sa détection.
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 25 janvier 2021
Mis à jour le 14 juin 2021