Etude : le vaccin ROR protecteur contre la COVID-19 ?

Une nouvelle étude publiée dans mBio*, revue de l'American Society for Microbiology, a montré que plus le taux d’immunoglobulines G (IgG) anti oreillons était élevé moins l’atteinte due au COVID-19 était sévère chez des patients guéris du Covid-19 et antérieurement vaccinés avec le vaccin ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole). 

Plus le taux d’anticorps anti-oreillons est élevé moins la maladie est grave 
Les chercheurs ont pris 80 sujets répartis en 2 groupes. Un groupe de 50 personnes qui  avaient des anticorps suite à la vaccination avec le vaccin ROR. Un second groupe avait également des anticorps ROR, mais d'autres sources que la vaccination, comme une infection antérieure (rougeole, oreillons et / ou rubéole).
L'étude a révélé que dans le groupe ayant reçu le vaccin ROR, il y avait une proportionnalité inverse entre la gravité du COVID-19 et le taux d’anticorps anti-oreillons. Les sujets avec les niveaux les plus élevés d’anticorps anti-oreillons (134 à 300 UA / ml) étaient pour la plupart asymptomatiques et fonctionnellement immunisés, tandis que les sujets avec les niveaux d’anticorps les plus bas (inférieurs à 75 UA / ml) avaient présenté les cas les plus graves de COVID-19. L’âge des sujets n’était pas corrélé avec la gravité de la maladie ou les taux d’IgG. 
Cette étude est la première à montrer une corrélation entre la vaccination anti ROR et la COVID-19. Les chercheurs rappellent que la vaccination ROR est sûre et entraîne très peu d'effets secondaires. Ils sous-entendent que le vaccin ROR pourrait jouer un rôle clé dans la lutte contre la COVID-19.

Les enfants moins atteints grâce au vaccin ROR ?
Cette étude expliquerait aussi pourquoi les enfants vaccinés tôt dans l’enfance sont moins atteints du COVID-19 que les adultes. La prévalence des cas de COVID-19 est sept fois plus faible chez les jeunes enfants que chez les adultes. 

En France le ROR est obligatoire pour les moins de 2 ans
Rappelons que le ROR fait partie des vaccins obligatoires pour les moins de 2 ans depuis 2018. Les enfants, reçoivent une dose à l'âge de 12 mois et une seconde dose entre 16 et 18 mois. Concernant les professionnels de la petite enfance, le vaccin ROR est recommandé pour tous les professionnels de la petite enfance « sans antécédents ». Soulignons aussi que le vaccin ROR étant un vaccin élaboré à partir de virus vivants atténués, il est contre-indiqué pendant la grossesse. 

*Source : https://mbio.asm.org/content/11/6/e02628-20
 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 24 novembre 2020
Mis à jour le 30 novembre 2020