Art et petite-enfance se côtoient dans les Sheds rénovés de Pantin

Un nouveau lieu d’accueil mêlant art et petite-enfance a été inauguré à Pantin, au cœur du quartier des Quatre-chemins, dans les bâtiments emblématiques de l’ancienne filature  Cartier-Bresson. 
Les murs de brique rouge, les toits en dent de scie… On retrouve tout le passé industriel de la ville de Pantin dans ces bâtiments emblématiques appelés sheds, qui abritaient, depuis 1859 et jusque dans les années 50, les filatures Cartier-Bresson, dans le quartier des Quatre chemins. Après quelques  décennies d’inactivité, deux de ces bâtiments ont été préservés, réinvestis par l’architecte Maud Caubet et inaugurés la semaine dernière par le maire de Pantin. « Les Sheds » accueilleront désormais un lieu atypique dédié à l’art et un lieu d’accueil de la petite enfance entre lesquels de nombreux ponts seront bien-sûr tissés.  

Arts visuels et petite enfance 
Le centre d’art des « Les Sheds », consacré aux arts visuels, occupera une surface de 210m2 comprenant une salle d’exposition et des ateliers pour des artistes en résidence qui pourront accueillir un public familial pour des rencontres et ateliers artistiques. 135 m2 seront consacrés à la petite enfance avec la bien nommée « La petite filature », un nouveau lieu d’accueil dédié à la parentalité qui devrait ouvrir le 1er juillet. Il regroupera un lieu unique d’inscription, un Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP) en lien avec une association de l’économie sociale et solidaire (ESS), et accueillera les assistantes-maternelles en « délocalisation» du RPE La Manufacture, implanté dans un autre quartier de la ville. Une nouvelle proposition qui devrait permettre au RPE de toucher les assistantes-maternelles excentrées, pour qui il était difficile de se rendre jusqu’à la Manufacture. Un projet d’envergure pour rendre plus vivant et attractif ce quartier des Quatre chemins, qui semblait jusque-là un peu en déficit de service public… 

Rendre la culture accessible aux plus petits 
Grâce à une grande baie vitrée, une communication visuelle sera possible entre les espaces artistiques et ceux dédiés à la petite enfance. Pour Maud Caubet, l’architecte en charge du projet, il était intéressant « que les enfants puissent voir qu’il se passe quelque chose de très différent juste à côté. » Les parents, enfants et assistantes maternelles seront invités à participer à des ateliers et des actions de médiation culturelles qui y seront proposées par les Sheds, à partir du mois de septembre. Un projet transversal, qui devrait permettre de rendre la culture accessible aux tout-petits. Ces sheds rénovés bordent désormais le magnifique parc Diderot récemment inauguré, avec ses parcelles d’herbes folles et son plan d’eau accessible à la baignade. Une bulle verte dans un environnement citadin. La crèche parentale qui existait déjà, sur les quais de l’Aisne, a du être déplacée dans les anciens bains douches, mais a gagné au passage six berceaux supplémentaires. 
Article rédigé par : Laurence Yème
Publié le 17 juin 2022
Mis à jour le 22 juillet 2022