L’UNICEF appelle à l’égalité des chances pour les enfants handicapés, par un accueil inclusif

A l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, l’UNICEF alerte sur la situation des enfants en situation de handicap, bien trop souvent privés de leurs droits fondamentaux, et appelle les gouvernements à avancer vers l'inclusion.  

Dans le monde entier, près de 240 millions d’enfants vivant avec un handicap (soit 1 sur 10) sont privés de leurs droits fondamentaux. Pour la Journée internationale des personnes handicapées, le 4 décembre dernier, l'UNICEF a alerté les gouvernements sur la nécessité de s'engager à leurs cotés. Pour l'ONG, n’est pas normal que les enfants handicapés soient 24% moins susceptibles de bénéficier des soins et de la stimulation dont ils ont besoin dans les premières années de leur vie. Que les enfants handicapés aient 49 % de risque supplémentaire de ne jamais aller à l'école, et soient 51 % plus susceptibles de se sentir malheureux, 42 % moins susceptibles de posséder des compétences de base en lecture et en calcul et 41 % plus susceptibles de se sentir victimes de discrimination. 

L’UNICEF a donc lancé un appel aux gouvernements, afin que tous se mobilisent pour offrir l’égalité des chances aux enfants handicapés « en veillant à ce que le soutien et les services communautaires soient inclusifs et accessibles, à ce que la stigmatisation et la discrimination soient éradiquées et à ce qu'ils soient protégés contre la violence, les abus et la négligence. » L’UNICEF y travaille chaque jour, avec ses partenaires au niveau mondial et local. Mais il revient aux gouvernements de collaborer avec les personnes handicapées, les professionnels travaillant avec les enfants, les entreprises et les organisations pour garantir que tous les services et l’éducation deviennent inclusifs et accessibles pour les enfants handicapés et leurs familles, tout au long de leur vie. 
Article rédigé par : Laurence Yème
Publié le 06 décembre 2021
Mis à jour le 13 décembre 2021