Mort d’un bébé accueilli dans une micro-crèche : ce n’était pas un accident

L'information vient d’être révélée par le journal Le Progrès : la mort de la petite fille de 11 mois, accueillie à la micro-crèche Danton Rêve (People and Baby) dans le 3e arrondissement de Lyon, n’était pas accidentelle.

L’auxiliaire de puériculture présente au moment des faits et dont la garde à vue avait été prolongée, a avoué qu’elle avait volontairement empoisonné l’enfant, excédée par ses pleurs. « Placée devant les éléments de l’enquête, cette dernière reconnaissait finalement, qu’excédée  par les pleurs de l’enfant, elle l’avait aspergée puis lui avait fait ingérer un produit caustique » a indiqué le Parquet de Lyon dans un communiqué de presse. Peu après l’ouverture de la crèche à 7h30, le bébé avait été retrouvé inconscient, pris en charge par les pompiers dès 8h00 et transféré en urgence à l’hôpital Femme mère enfant de Bron et décédé sur place après plusieurs tentatives de réanimation. La jeune femme de 27 ans devrait être « mise en examen pour homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans ». Le parquet a requis son placement en détention provisoire et l'enquete devrait se poursuivre afin de determiner les circonstances exactes des faits "et permettre d'approfondir les elements relatifs a la personalité de la mise en cause." 

L'auxiliaire de puériculture était seule à la crèche pour accueillir les enfants à l'ouverture : ce drame pourrait- il remettre en question le taux d'encadrement minimal d'un encadrant pour trois enfants, exigé dans les micro-crèches ?

Voir le communiqué en piece jointe
Article rédigé par : Laurence Yème
Publié le 24 juin 2022
Mis à jour le 08 juillet 2022