Quels plans de change choisir en crèche ?

Le change des tout-petits, qui a lieu plusieurs fois par jour, demande aux professionnels de soulever et manipuler l’enfant dans des conditions souvent contraignantes pour la colonne vertébrale. En effet les plans de change sont généralement livrés en « kit », c’est-à-dire fabriqués dans des matériaux moulés avec une hauteur et des dimensions standards. Des caractéristiques ne permettent pas à l’adulte d’adopter une bonne position pour les temps de soin. Tous les conseils pour mettre en place des plans de change ergonomiques et préserver la santé des professionnels. Par José Curraladas, masseur-kinésithérapeute DE Fondateur de « L’Ecole du Dos de la Petite Enfance ».
Eviter les risques dans le change des bébés et des tout-petits
Les enfants doivent être portés et déposés sur le plan de change pour effectuer la toilette et le change de leur couche. Ce sont des manœuvres de dépose et de soulèvement pluriquotidiennes qui concernent plusieurs dizaines de tout-petits. Une fois déposé sur le plan de change, l’adulte va devoir manipuler l’enfant, afin de le déshabiller, de faire sa toilette et de le rhabiller. Les plans de change sont souvent trop étroits et ne permettent pas de changer l’enfant dans une autre position que celle où il est face à l’adulte.



Or l’enfant grandit et va obliger l’adulte à se reculer quand celui-ci va commencer à lui donner des coups de pieds dans le ventre. De plus, les hauteurs des plans de change ne correspondent souvent pas à tous les intervenants de la structure et notamment pour les professionnels de plus petite taille pour qui la manœuvre de dépose et de change de l’enfant est difficile et entraine des contraintes sur les épaules (tms). Enfin, le temps passé dans cette position dure souvent plusieurs dizaines de minutes, voire plus. Il faut donc pouvoir effectuer la posture de soulagement du rachis lombaire avec un appui du pied en hauteur (verrouillage lombaire) fig1.




4 conditions pour un plan de change ergonomique
• Avoir des postes de change de hauteur différentes
• Que le plan de change soit assez large pour pouvoir changer bébé de côté.
• Que le point d’eau soit accessible facilement. Très souvent le robinet est placé très loin du plan de change et parfois inaccessible à l’adulte !
• Disposer d’un petit tabouret en plastique pour pouvoir effectuer le verrouillage lombaire pendant le change.



Le sur-mesure : encore la meilleure option pour le change des plus grands
Les enfants qui marchent et qui sont autonomes pèsent plus lourd. Mais s’ils sont autonomes, où est le problème ?
Même si souvent le change debout est effectué quand la couche est « propre », il faut quand même régulièrement pouvoir les laver et les changer sur le plan de change. Ceux-ci, chez les « grands » sont maintenant équipés d’escaliers qui permettent aux enfants de monter seuls sur le plan de change afin d’éviter à l’adulte d’avoir à effectuer les manœuvres de soulèvement et de dépose de l’enfant. Mais ces escaliers sont souvent mal adaptés à l’enfant (marches trop hautes et très souvent la dernière marche oblige l’adulte à porter l’enfant) et à l’adulte (escaliers beaucoup trop lourds, système de fermeture compliqué, manque de place pour sortir l’escalier, etc).
Beaucoup de plans de change anciens n’ont pas d’escaliers : la solution de l’escalier en mousse est alors une bonne option car léger et maniable.



Mais le poste de change idéal pour l’enfant et ergonomique pour l’adulte est celui où l’enfant monte seul par un escalier inclus dans le meuble et qui s’installe par l’arrière du plan de change (FIG5et6). Ce type de poste de change n’est pas encore proposé par les fabricants de mobilier pour la petite enfance. Si vous avez donc la possibilité de faire fabriquer votre mobilier, choisissez cette solution qui protègera efficacement le dos du personnel et permettra à l’enfant de monter seul et sans risque sur le plan de change.

               


Comme souvent dans le secteur de la petite enfance, l’ergonomie de l’adulte n’est pas la première préoccupation des fabricants de mobilier même si depuis quelques années un effort est à constater avec la généralisation des escaliers dans les meubles de change. Malheureusement ceux-ci ne sont pas encore « ergonomiques » et trop souvent inutilisés car peu « fonctionnels ». En attendant, optez quand vous le pouvez pour la fabrication « sur mesure » de plans de change de hauteurs différentes et d’escaliers avec passage arrière pour les « grands ».
Article rédigé par : Par José Curraladas Masseur-kinésithérapeute DE Fondateur de « L’Ecole du Dos de la Petite Enfance »
Publié le 11 septembre 2018
Mis à jour le 07 octobre 2018