Étude : les selles des enfants contiennent 10 fois plus de microplastiques que celles des adultes

Les microplastiques sont des micros fragments de plastique- inférieurs à 5 mm- qui contaminent les océans, les terres, les sommets des montagnes… et les intestins humains. En 2019 une étude de l’Université de Newcastle et du WWF avaient montré qu’un être humain pourrait ingérer environ 5 grammes de plastique chaque semaine. Des chercheurs ont révélé dans une étude publiée dans Environmental Science & Technology Letters  le 22 septembre 2021 que les selles des nourrissons contiennent des microplastiques en quantité dix fois plus élevés que ceux détectés chez les adultes. Plusieurs causes potentielles ont été identifiées notamment la poussière intérieure et les bouteilles et ustensiles en plastique.

 PET  et PC mesurés
Les scientifiques, ont analysé les concentrations de polyéthylène téréphtalate (PET) et de polycarbonate (PC) - deux microplastiques - dans le méconium (premières selles) de trois nourrissons, dans six échantillons de selles de trois bébés d'un an et ceux de dix adultes, collectés dans l'État de New York. Les résultats bien que l’échantillon soit réduit, sont assez significatifs. Le PET ou le PC ont été retrouvés dans tous les échantillons.

Plus de plastiques chez les enfants
Le résultat le plus inquiétant réside dans le fait que chez les nourrissons la concentration de microplastiques était plus élevée que celle des adultes. Chez les plus jeunes enfants des niveaux de PET égaux à 5700-82.000 ng/g (médiane 36.000 ng/g) et CP égal à 49-2100 ng/g (médiane 78 ng/g) ont été détectés, tandis que chez les adultes la valeur pour le PET était <LOQ-16 000 ng/g, (médiane de 2600 ng/g). Pour résumer, les selles des tout-petits contenaient en moyenne plus de dix fois plus de PET que celles des adultes. Les concentrations de microplastiques PC n'étaient pas significativement différentes entre les deux groupes d'âge, ont déclaré les auteurs de l'étude.

Biberons, tétines et autres objets
La raison est une plus grande exposition aux objets en matière plastique comme les biberons, les tétines, les tasses et couverts, mais aussi à l'habitude des plus petits de porter à la bouche des jouets et autres objets de dentition. Les risques sont mal connus mais les chercheurs recommandent de limiter le contact des nouveau-nés avec les microplastiques. Plusieurs solutions comme rincer les biberons plusieurs fois à l'eau stérilisée froide après stérilisation, préparer le contenu du biberon dans un récipient en verre par exemple avant de verser le liquide refroidi dans le biberon, ne pas trop secouer le biberon et ne pas le mettre au micro-ondes.

Source : Environmental Science & Technology Letters 

 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 25 septembre 2021
Mis à jour le 25 septembre 2021