Petite enfance : Elisfa (syndicat employeur du lien social et familial) "accueille favorablement" les déclarations du ministre

Suite aux annonces sur la petite enfance du ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, Jean-Christophe Combe, Elisfa, le syndicat employeur du lien social et familial, a réaffirmé, le 29 septembre, sa volonté de partenariat avec les pouvoirs publics.

Voilà un communiqué qui détonne en cette rentrée explosive de la petite enfance. Le 29 septembre, le syndicat employeur du lien social et familial (Elisfa) a annoncé qu'il « accueille favorablement les annonces du ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées, Jean-Christophe Combe, et se félicite de leur convergence avec les négociations menées sur la Convention collective nationale, » lit-on dans le communiqué.

Annonces gouvernementales sur les revalorisations salariales : le syndicat dit oui !
Plus particulièrement, le syndicat salue l’annonce du soutien aux revalorisations salariales, tout en rappelant qu'au sein de la branche Alisfa, lesdites revalorisations ont déjà été négociées au regard de l'inflation, notamment pour la Rémunération minimum de branche.

Reste toutefois en la matière un chantier de taille, rappelle le syndicat : « la révision des systèmes de classification et de rémunération (…) qui est au cœur des négociations sociales de branche depuis plusieurs mois ». L'objectif du syndicat : une signature d'accord avant la fin de l’année 2022 pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2024.

D'autres priorités à suivre de près : l'attractivité des métiers...
Pour le syndicat, les revalorisations salariales, aussi importantes soient-elles, ne constituent pas le seul enjeu de la rentrée. Elisfa rappelle ainsi dans son communiqué, l'importance de la santé et la qualité de vie au travail, ainsi que la formation et les parcours professionnels, pour favoriser l'attractivité des métiers des services sociaux. Dans cette lignée, le syndicat revient sur les travaux déjà entrepris en la matière : la publication d'un rapport sur ladite attractivité des métiers, la perspective d'un accord de gestion prévisionnelle des emplois et des parcours professionnels (GPEC) pour favoriser l'accès aux métiers de la branche, etc.

… et le financement du secteur
Autre enjeu mis en exergue par le syndicat employeur : le financement du secteur social. En effet, selon l'Elisfa, « la branche Famille ne peut, à elle seule, permettre l’équilibre financier des structures de notre champ d’intervention. De fait, si la COG 2023-2027 est fondamentale, le soutien financier des collectivités territoriales apparaît, pour les associations et coopératives, comme capitale. » lit-on de même source.

Et de préciser : « la revalorisation annoncée de la Prestation de service unique (Psu) ne doit pas masquer le nécessaire effort de rééquilibrage qui doit être fait sur les autres prestations de service, notamment celles destinées au financement des Lieux d’accueil enfants parents (Laep), des Relais petite enfance (Rpe), des centres sociaux et socioculturels ou des espaces de vie sociale. »

Tout un programme que le syndicat continuera de valoriser dans ses travaux à venir. Sa priorité ici réaffirmée : favoriser une meilleure reconnaissance des professionnel.les du secteur et la stabilité financière des associations employeuses.

Source : communiqué Elisfa du 29 septembre 2022
Article rédigé par : V.D
Publié le 30 septembre 2022
Mis à jour le 11 octobre 2022