Covid-19 : les complications graves chez les jeunes enfants seraient rares

Une étude internationale codirigée par une équipe de chercheurs de la Cumming School of Medicine de l'Université de Calgary au Canada, de l'Hôpital pour enfants Ann & Robert H. Lurie de Chicago et du Centre médical Davis de l'Université de Californie a suivi plus de 3 200 enfants qui se sont rendus aux urgences et ont été testés positifs au COVID-19 entre mars 2020 et juin 2021. 3% d’entre eux ont souffert de complications graves dans les 15 jours suivants leur passage aux urgences. L'étude a été publiée dans JAMA Network Open, il y a quelques jours.

Les nourrissons moins à risque de complications graves 
Un peu moins de 23% des jeunes enfants ont été hospitalisés dont 3,9 % admis en unité de soins intensifs. 3,3 % ont souffert de complications sérieuses, et 4 enfants (0,1%) sont décédés. Les complications sévères comprenaient des complications cardiaques ou cardiovasculaires, telles que les myocardites (inflammations du cœur) mais aussi des complications neurologiques, respiratoires ou infectieuses. Ces complications graves étaient plus fréquentes chez les jeunes âgés de 10 ans à moins de 18 ans et moins fréquentes chez les jeunes âgés de moins de 1 an. 

Aucun décès chez les enfants non hospitalisés 
Les chercheurs ont découvert que les patients pédiatriques positifs au COVID-19 et considérés comme en bonne santé au moment de leur première visite aux urgences avaient un risque très faible de faire une complication dans les deux semaines suivant leur départ du service des urgences. Un peu moins de 13% sont retournés dans une clinique ou un hôpital en raison de symptômes nouveaux, de la persistance de symptômes ou de leur aggravation. Il s’agissait de fièvre et toux principalement. 2,0 % ont finalement été hospitalisés. 0,5 % ont eu des complications graves – il s’agissait surtout d’enfants souffrant de comorbidités connues - et aucun n'est décédé. 

Des facteurs de complications identifiés
Les chercheurs ont identifié certains facteurs de risques de complications graves : 
-    Être âgé de 5 ans ou plus. Ainsi être âgé entre 5 et 10 ans était associé à un risque accru de 60% de forme sévère par rapport à être âgé de moins d’un an. De même être âgé de 10 à 18 ans était associé à un risque multiplié par plus de 2, comparé à être âgé de moins d’1 an.
-    Souffrir d’une maladie chronique préexistante.
-    Avoir eu un épisode antérieur de pneumonie.
-    Avoir eu des symptômes de Covid-19, 4 à 7 jours avant de se rendre à l’hôpital, multipliait le risque par deux par rapport à 0-3 jours. 

Source : JAMA Network Open 
Article rédigé par : Isabelle Hallot
Publié le 17 janvier 2022
Mis à jour le 07 mai 2022